Logotype Train Z Model Railroad
Logotype page FacebookTrain Z Model Railroad
Logotype JBM Models
English version
Train Z - Photo entete

Construction

Décembre 2009
L'idée germe

Dès fin 2010, l’idée de construire un réseau surgit dans ma tête. Pas encore d’échelle définie, pas de thème particulier, ni aucune idée de décor et d’exploitation. Mais l’envie est là, et à partir de ce moment, les idées vont fuser !

 

Mars 2011
La réflexion

L’envie étant désormais bien ancrée, je trouve rapidement une pièce dans ma maison qui servira de lieu pour positionner le futur réseau : le grenier. Une contrainte de taille cependant, la pente du toit. Ceci m’oblige à revoir plusieurs fois la hauteur du réseau à la baisse, afin d’agrandir la surface et l’espace disponible. La hauteur finale définie à l’époque, et qui est toujours celle en vigueur à la fin de la construction en 2014, est de 90cm au niveau des voies les plus basses.

 

Juillet 2011
Les premières idées

C’est à cette époque que je fais mes premières recherches sur le matériel roulant, et que je découvre le Z, alors que depuis fin 2010, l’idée était de partir sur du N. Je me souviens, quelle joie de se dire que l’on va pouvoir en mettre encore plus et aérer le réseau ! De nombreuses recherches sur le net me font définitivement adopter le style américain. La profusion de matériel US à cette échelle (toute proportion gardée face au N ou au H0...) laisse de belles perspectives d’évolutions et d’exploitations pour le futur.

 

Août 2011
Les premiers plans

Après quelques semaines de découverte du matériel, vient enfin le moment tant attendu de dessiner les plans du réseau. C’est à cette période que je découvre le très intéressant us.forum.eu et ses braves membres qui me permettent rapidement de trouver à la fois les réponses à mes questions, mais surtout des idées et des critiques positives quant à la réalisation de mes plans. Toutes versions et dimensions confondues, je pense que j’ai dessiné pas moins de 20 à 25 réseaux, affinant à chaque fois, en tenant compte de l’exploitation, du matériel disponible, des envies de thèmes.
Bien entendu, il ne serait ni possible ni intéressant de tous les présenter ici, mais sachez qu'entre le premier plan et le dernier aux p'tits oignons, il n'y eut pas moins de 12 mois de réflexion, de désillusions et de joies, toujours accompagné par certains membres très actifs du forum que je remercie vivement !

 

Septembre 2011
Les idées arrêtées

Le mois de septembre fut l’un des plus important avant le début de la construction du réseau. En un mois, j’avais définitivement arrêté mes choix, que ce soit en terme de matériel, de thème, d’exploitation, de dimensions, et de réflexion sur la fabrication.
Etant passé par de nombreuses idées de thèmes, j’arrête mon choix sur un décor type nord-américain, limite grande rocheuse. De la falaise, une cascade descendant de la montagne, se séparant en deux rivières dont une rejoindra un port maritime. Le thème principal d’exploitation est le charbon et le bois. Les dimensions seront de 4,50 x 0,80m (agrandi plus tard) et l’exploitation électrique sera entièrement digitale, tout le matériel roulant souhaité étant totalement compatible avec des décodeurs dédiés.

 

Octobre 2011
Finalisation
du plan

Le thème et le décor étant arrêtés, je fignole mon plan dans les moindres détails. Je décide à cette époque de fabriquer mes voies. Le plan, dessiné sous AnyRail, est alors repris au niveau des voies afin de bénéficier de la souplesse de la voie handlaid, notamment au niveau des courbes, puisque l’on est alors plus du tout contraint par des rayons de courbes imposés.

Construction
Plan du réseau - v1

 

Décembre 2011
Première commande

Noël approche, et l’on retombe en enfance… On reste finalement tous de grands enfants ! J’achète une première série de matériel roulant et quelques voies Micro-Trains Line (MTL) dans le but de monter un simple ovale avec quelques aiguilles, histoire de tester le roulement et les manœuvres, notamment de décrochage et d’accrochage automatique des wagons. Eh oui, le matériel MTL est en standard équipé de coupleurs Kadee !
Les premiers déboires au niveau du déraillement sur les aiguilles me confortent dans mon choix de fabrication maison des voies, ce qui permettra de pouvoir remédier à ces problèmes par de simples soudures, limages, ponçages...

 

Août 2012
Modification
du plan

En août 2012, je rejoins un club de modélisme ferroviaire, à quelques kilomètres de chez mois, dans l’idée d’acquérir des techniques et d’obtenir des informations précieuses de la part d’experts en modélisme. J’y rencontre des gens passionnants à qui je m’empresse de montrer mon plan de réseau. Les réactions positives fusent, mais ils critiquent à l’unanimité le fais que mon réseau soit prévu pour être fixe. Ils m’encouragent tous à réfléchir à un système modulaire pour pouvoir le déplacer et l’exposer. Cette idée ne m’était pas encore venue, et j’avoue qu’avec du recul, rester en fixe aurait été une erreur. Pas nécessairement par le fait de ne pas pouvoir l’exposer, mais surtout pour simplifier la construction et le décor, module par module.

 

Septembre 2012
Plan final

La réflexion entraine de grosses modifications du plan du réseau, pour tenir compte des coupures et liaisons qui devront prendre place entre les modules. Les triages sont déplacés, les courbes le plus possible supprimées entre les modules afin de garantir des passages sans problèmes.

 

Octobre 2012
Début des travaux de menuiserie

Trois ans après avoir eut l’idée de construire un réseau, les travaux débutent enfin ! Quelle joie de commencer à découper les planches pour construire les modules. Tellement excité qu’en trois jours, les trois modules étaient terminés ! Les deux ailes mesurent chacune 1,40 x 0,80m et le module central 1,70 x 0,70m.

Construction
Découpe sur la partie gauche, pour accéder par dessous en cas de déraillement sous la montagne et accès aux servos des aiguilles de la mine qui sera située au-dessus.

Construction
Défonce du plancher pour encaisser la rivière qui vient de la chute d'eau.

Construction
Le panneau de commande central qui comportera la centrale Digitrax Zephyr. Des commandes filaires seront ajoutées sur chaque aile du réseau.
Des trous permettent le passage des câbles de commande des aiguilles.

Construction
Mise en place de la rampe d'accès à la mine.

Construction
Réalisation des supports du plancher supérieur qui accueillera la mine de charbon.

Construction
Découpe et fixation de la planche.

 

Décembre 2012
Fabrication des premières voies

Le mois de décembre 2012 fut dédié à la fabrication et à la mise en place des premières voies utilisant les outils FastTracks. Au bout de 6 ou 7 aiguillages, j’ai enfin trouvé la technique permettant de les fabriquer dans les meilleures conditions possibles, afin d’assurer un fonctionnement optimal. Désormais, le plus long est de poser les traverses en bois, une par une à la pince à épiler ! Autre objectif, trouver une solution pour réaliser une liaison la plus efficace et adaptable possible entre les modules.

Construction
Fabrication des aiguillages en utilisant les "fixtures" de FastTracks.

Construction
Défonce du plancher et création d'un système permettant l'ajustage des voies en hauteur et alignement entre les modules.

 

Janvier 2013
Réception et adaptation
des ponts

Souhaitant sortir du style des célèbres « girder bridge » américain, je me suis mis en quête de ponts différents. J’ai découvert un fabriquant allemand proposant plusieurs modèles, dont deux me paraissaient adaptés à un réseau de type US.

Construction
Réception des ponts en provenance d'Allemagne. Certains seront raccourcis.

Construction
Les ponts sont ensuite peints en marron puis seront patinés avec des pigments de couleur rouille.

 

Février 2013
Pose des premières voies

L’idée de départ était de travailler module par module. Une fois toutes les voies du module de gauche (module de la mine) fabriquées, j’ai commencé à les poser afin de valider une technique efficace. Les voies sont posées sur du liège de 4 mm, permettant à la fois d’assurer une « coupure » sonore et de limiter la résonnance des convois dans les modules, mais aussi de rehausser la voie pour la pose ultérieure du ballast.
Pour assurer une conductivité électrique optimale, chaque « coupon » de voie est alimenté individuellement. J’ai donc commencé par souder de fins fils sur chaque morceau de voie, puis j’ai repéré l’emplacement sur le module, percé des trous de 1mm afin de les faire passer. Mais rapidement, la technique m’est parue complexe et longue à mettre en œuvre. Par la suite, la technique fut de poser les voies, puis de percer au bord des rails et de souder ensuite les fils.

Construction
Alimentation électrique des premiers coupons afin d'assurer une conductivité électrique optimale.

Construction
Mise en place des premiers moteurs et commandes des aiguillages de la marque Tam Valley Depot.
Installation du système permettant la détection de court-circuit des coeurs d'aiguilles et des boucles de retournements.

Construction
Pose des premiers dételeurs magnétiques, permettant le dételage et l'attelage automatique des wagons.

Construction
Vue d'ensemble du module aux alentours de fin février 2013.

 

Mars 2013
Electrification

Une fois le premier module terminé au niveau des voies, j’ai finalisé la pose des moteurs et le câblage des « Frog juicer », système électronique détectant les court-circuits lors du passage des locomotives sur les cœurs d’aiguilles et permettant également l’inversion de polarité lors du passage sur des boucles de retournement. Ensuite, préparation du câblage entre les modules : alimentation 220V, alimentation DCC, alimentation 12V pour l’électronique « embarquée ».

Construction
Le câblage initial du premier module. Il changera par la suite.

 

Avril 2013
Pose des voies du module de droite

En avril, j’ai commencé la fabrication et la pose des voies du module de droite. Contrairement au premier module, où toutes les voies étaient à plat, celles du module de droite comportent des rampes. J’ai utilisé des supports WoodlandScenics très utiles pour démarrer les rampes. La rampe qui démarre sur ce module et qui monte à la mine aura une pente maximum de 3,8%, ce qui est très important, mais existant à certains endroits aux Etats-Unis. Avec le recule, j’aurais dû me limiter à 3%, même si cela ne pose pas de problème aux locomotives pour monter, mais pose plus un problème d’esthétique.
Le gros travail du mois consistait à détourner la rivière. Initialement, sa sortie était prévue sur la droite du module, mais cela posait la problématique des ponts qui auraient alors dus se trouver en courbe. J’ai donc modifié la rivière pour la faire sortir sur le devant du module.

Construction
Pose des voies sur le module de droite. Tout comme sur le module de gauche, des extensions de voies sont prévues pour plus tard...

Construction
Détail sur les supports de rampes WoodlandScenics.

 

Juin 2013
Première
mise en relief

Le mois de juin 2013 fut très excitant, car je commençais la mise en relief. J’ai commencé par le module central, avant de poser les voies, car la création et le modelage de la rivière allait être complexe et aurait pu abimer les voies déjà posées. La technique fut assez simple : trempage de boules de papier journal dans un mélange 50/50 d’eau chaude et de colle à bois, pose de ces boules sur le module en créant un relief succinct, puis pose de bandes de plâtre. Ensuite, fabrication des rochers en coulant un plâtre liquide sur des feuilles de papier d’aluminium froissées pour dépliées, et plaquage de ces plaques sur les falaises, juste avant que la prise du plâtre soit totale. Puis, finition en passant 3 couches de plâtre liquide au pinceau, pour adoucir les formes.

Construction
Mise en relief du module centrale avant la pose des voies du bas.

Construction
Détail sur les rochers créés avec des "moules" en papier d'aluminium.

Construction
Pose des aboutements de ponts.

 

Août 2013
Suite de la
mise en relief

Une fois la mise en relief du module du milieu terminée, j’ai attaqué le module de la mine. Assez complexe en raison des nombreux tunnels, elle m’a pris beaucoup de temps, mais le résultat est sympathique. La technique reste la même : papier journal, bandes de plâtre et plâtre liquide au pinceau, mais en ayant au préalable placé quelques morceaux de polystyrène afin d’aller plus vite, le relief étant important sur ce module.

Construction
Préparation du relief avec de gros morceaux de polystyrène.

Construction
Placement des batiments afin de définir le relief, les bâtiments de la mine ayant une "interactivité" avec la roche.

Construction
Le module avant la pose des bandes de plâtre.

Construction
Le module terminé et prêt pour la peinture.

 

Septembre 2013
Mise en relief
encore et toujours

Restait à créer le relief sur le module de droite. La technique étant bien adaptée et maîtrisée, il ne m’a fallu que 4 heures au total pour y parvenir. Ensuite, pose des dernières voies sur le module du milieu. Enfin, presque 1 an après le début des travaux, les trains roulent !

Construction
Préparation du relief du dernier module.

Construction
Le module terminé et prêt également pour la peinture.

 

Octobre 2013
Mise en peinture

Les trois modules étant terminés, l’étape suivant était la mise en peinture du plâtre. Afin d’être le plus réaliste possible, il était hors de question de procéder à une mise en peinture « classique » avec de la terre à décor. J’ai donc fait le choix d’une technique très utilisée aux Etats-Unis, et utilisant des produits WoodlandScenics : la mise en peinture avec des lavis. J’ai donc préparé des lavis de 5 couleurs différentes. Dans l’ordre : jaune, marron clair, gris clair, marron plus foncé et un dernier lavis très dilué de noir, qui reste ainsi dans les creux et augmente l’effet de relief.

Construction
Une fois mis en peinture, les modules prennent toute leur ampleur.

Construction
Détail sur ce qui sera l'emplacement de la cascade.

Construction
Vue générale des 3 modules une fois terminés.

Construction
Peinture des voies en utilisant de la bombe Tamiya.

Construction
Patine et pose des ponts.

Construction
Pose des ponts sur la sortie du port. On aperçoit dans le fond les modules de déchargement du charbon sur barges.

 

Novembre 2013
Pose du ballast

Une fois toutes les voies posées, il a fallu procéder à la pose du ballast. Je ne vous cache pas que cette étape à été la pire de toute la création du réseau, même avec le recule. Le ballast étant vraiment très fin et léger, il se déplace tout seul lors des phases de trempage et d’encollage. Je préfère cent fois coller des traverses à la pince à épiler !

Construction
Toutes les voies sont ballastées. Ouf !!!.

Construction
Mise en place de la première couche de résine dans la partie du port.

Construction
Petite réjouissance : les premiers tests de flocage du côté de la mine de charbon.

 

Décembre 2013
Pose des premiers bâtiments

Une période de 5 semaines de convalescence à la maison m’a permis d’avancer énormément sur le réseau fin 2013. Une fois les premiers tests de flocage effectués, j’ai terminé le module de gauche et posé tous les bâtiments de la mine, que j’avais commencé de monter quelques mois auparavant. Une fois posés et quelques tas de charbon créés, je commençais vraiment à me rendre compte du rendu final que le réseau aurait, et cela me réjouissait et m’encourageait. Les bâtiments sont montés, puis peints avec des pigments mélangés à de l’alcool ménager, puis patinés aux pigments à sec.

Construction
Le coin de la mine de charbon, pratiquement terminé. Le rendu m'encourage à continuer.

Construction
Détail sur les magnifiques bâtiments, des kits en bois découpé au laser.

 

Janvier 2014
Photo-découpe

Cette période a été cruciale dans l’avancée du réseau, mais surtout pour son avenir. En effet, j’ai commencé fin décembre 2013 à tester la photo-découpe chimique du laiton. Ayant pratiqué une technique similaire pour réaliser des circuits imprimés, et pratiquant le tirage de photos N&B depuis des années, le côté « chimique » du procédé ne m’effrayait pas plus que ça, sans compter que mon métier de graphiste rendait inné le dessin et l’impression des typons.
J’ai donc commencé en janvier à dessiner mes propres signaux, puis tout un tas de pièces bien sympathiques. Les résultats étant rapidement très bons, et la présentation de mon travail sur les forums ayant eut l’effet d’une petite bombe, j’en ai profité pour créer une petite société et un site de vente en ligne, où il est désormais possible de commander certaines de mes réalisations. Mais le plus intéressant est que j’ai rapidement compris que ce procédé allait me permettre de réaliser des objets impensables à réaliser autrement, et de plus inexistants à l’échelle Z ! Le réseau allait désormais prendre de l’ampleur, n’ayant pas prévu initialement assez de place pour toutes les idées qui germaient dans ma tête...

Construction
Mes premiers signaux en photo-découpe. Hauteur : 22 mm, avec rivets sur les flancs, siouplait !

 

Février 2014
Agrandissement du plan

Réfléchissant maintenant à tout ce que je pouvais réaliser, j’ai décidé en février d’agrandir mon réseau, alors que celui-ci n’était même pas terminé, et qu’un événement imprévu venait m’imposer une dead-line : l’acceptation de mon dossier pour exposer le réseau à Montélirail en octobre 2014. Les mois à venir allaient être sport !
Mais j’ai tout de suite su ce qu’il fallait faire et comment j’allais le faire. L’idée était de créer de l’espace supplémentaire qui aurait un intérêt à la fois dans son aspect esthétique, technique (utilisant un maximum de photo-découpe et d’autres techniques comme la découpe informatique de carton et l’impression 3D), mais surtout un intérêt dans l’exploitation du réseau. En effet, le thème principal étant l’exploitation de charbon, je me suis vite rendu compte que le secteur de la mine était disproportionné par rapport à la finalité, c’est à dire le déchargement sur barge dans le port, espace trop petit.
J’ai donc décidé de créer de toute pièce une centrale électrique au charbon, aux dimensions assez impressionnantes, puisque au final, elle occupera, toutes installations comprises, environ 2 mètres carrés.

Construction
Plan du réseau - v2

 

Mars 2014
Modification électrique

Suite à la décision d’agrandir le réseau, et pour réduire les risques électriques, j’ai décidé de modifier l’alimentation des modules. En effet, dès le départ, j’avais mis en place sous chaque module, un transformateur 220V/12V afin d’alimenter les cartes électroniques, ce transformateur étant à chaque fois alimenté par un cordon en provenance du module central. Désormais, seul le module central est alimenté en 220V, et les transformateurs 220V/12V sont placés sous ce module. La distribution aux autres modules est maintenant limitée à du 12V.

 

Avril 2014
Réflexions sur
la centrale à charbon

J’ai passé environ 2 mois à réfléchir et à me documenter sur les centrales à charbons « modernes » qui sont présentes un peu partout aux Etats-Unis. Ayant finalement trouvé 2 centrales qui me plaisaient, à la fois en terme d’esthétique, mais aussi de fonctionnalités, j’ai commencé par la fabrication d’une machine un peu particulière, qui sert à créer un gros tas de charbon en provenance des quais de déchargement des wagons. Tout en photo-découpe, soudé puis peint.
S’en est suivi la création de pylônes électriques, puisque une bonne partie des 2 nouveaux modules sera flanqué d’une zone de transformateurs avec départ de lignes à haute tension.

Construction
La création du mois en photo-découpe.

Construction
Détail sur la machine. La locomotive est à l'échèlle Z, bien sûr !

Construction
Création des premiers typons des pylones électriques.

Construction
Les premiers pylones, soudés puis peints.

 

Mai 2014
Construction
de la centrale
à charbon

Puisque ce type de structure est inexistant, il a donc fallu tout construire. La technique que j’ai utilisée est une structure en Depron de 6mm, recouvert de carton découpé avec un ploter relié à mon ordinateur. Un fin carton de 0,5mm a été rayé à mi-chair, afin de simuler la texture du bâtiment. Puis mise en peinture et patinage un peu prononcé, pour un rendu bien industriel, plutôt de type ex-URSS. Ensuite, pose de verrières et sablage des toits.
Le plus dur aura été la création des cheminées. Constituées de tubes PVC de 32mm, découpés puis fignolés sur un tour, peints, collés et flanqués d’échelles et de cages de protection de quelques millimètres de large, en photo-découpe bien sûr !

Construction
Structure en Depron puis contre-collage de carton.

Construction
Rendu final type ex-URSS, avant finition des toits.

Construction
Collage des verrières et sablage des toits.

Construction
Détail sur les cages d'échelles des cheminées.

Construction
La centrale pratiquement terminée, avec ses cheminées. Il manque les portes et détails de finition.

 

Juillet 2014
Construction des nouveaux modules

Le mois de juillet 2014 fut certainement le plus actif de toute l’histoire de la construction de mon réseau, et celui où les avancées se sont le plus fait sentir. Certainement dû à la gentillesse d’un ami, passionné de père en fils par le modélisme, et qui m’a filé pas mal de coups de mains, venant parfois des week-ends entiers à la maison pour m’aider à réaliser ces modules.
Ce qui fait qu’en un seul mois, la menuiserie, la fabrication des voies, la pose, le ballastage et la décoration furent terminés ! Merci Guillaume !

Construction
Les deux nouveaux modules, autour du 10 juillet.

Construction
Electrification des modules : alimentation des voies et des aiguillages.

Construction
Pose des quais de déchargement du charbon dans la fosse, et peinture des voies.

Construction
Mise en relief avant peinture et flocage.

 

Août 2014
Plantation
des sapins

Après avoir lu un article dans Ztrack (magazine spécialisé dans l’échelle Z), j’ai découvert un fabricant d’arbres tout à fait magnifiques pour le prix. Et hop, une commande de 1500 sapins. Mais après en avoir planté les ¾, il fallait se rendre à l’évidence, cela ne serait pas suffisant. Donc recommande de 1000 de plus, pour un totale de 2500 sapins entre 2,5 et 8 cm de haut. Encore une fois, merci Guillaume pour les coups de mains !
Le reste du mois fut consacré au décor des derniers modules, dont la création du parking de la centrale et la mise en place des convoyeurs à charbon.

Construction
Une partie des 1500 premiers sapins commandés.

Construction
Création du parking de la centrale à charbon.

Construction
Pose des tours des convoyeurs à charbon. Laser requis pour mesurer avec exactitude les distances afin de concevoir les convoyeurs, en photo-découpe et impression 3D.

Construction
Une partie des sapins posés sur le troisième module, celui de la scierie.

Construction
Les convoyeurs sont posés.

Construction
Détail des convoyeurs. Construction en photo-découpe, carton, Depron et impression 3D pour les toits.

Construction
Le parking de la centrale, une fois les véhicules collés.

 

Septembre 2014
Finitions...
un peu partout

L’expo de Montélirail 2014 avançant à grands pas, le mois de septembre 2014 est riche en créations. Les derniers bâtiments (les tours de refroidissement de la centrale) sont fabriqués, peints et patinés. Le grand tas de charbon est mis en place.
L’essentiel des autres objectifs du mois est la mise en place de tous les détails qui font que le réseau prend « de la gueule » : installation de poteaux téléphoniques (avec câblage !), collage de personnages, détails, piles de bois...

Construction
Construction des tours de refroidissement : Depron, carton, photo-découpe... la routine.

Construction
Impression 3D des pales de ventilateurs.

Construction
Les tours de refroidissement avant patinage et vieillissement.

Construction
Pose des poteaux téléphoniques et mise en place des fils.

Construction
Mise en place du tas de charbon dans la fosse, avec du vrai charbon broyé.

Construction
Collage de petits éléments de détails : caisses, planches, personnages...

 

Octobre 2014
Finitions...
toujours...

A une semaine de Montélirail 2014, j'ai enfin terminé toute la partie électrique de la centrale. Un sacré challenge, énormément de photo-découpe, impression 3D, et pose de nombreux fils. Sans compter la pose d'un barbelé en haut du grillage d'enceinte ! Parkinson interdit !

Construction
Partie électrique de la centrale.

 

Janvier 2015
Le plan final

Début 2015, dernière ligne droite dans la construction du réseau. Le dernier module est en cours de construction et prendra sa place au bout du module du tas de charbon. Il disposera de 3 grandes voies de garage, d'un petit étang, d'une ferme et d'un dépot de marchandises.

Construction
Plan du réseau - v3

 
 

Présentation | Plan & Construction | Matériel roulant | Photos | Vidéos | A vendre | Contact | JBM MODELS | Z Train2 | English version

Logo Train Z

TRAIN Z - Modélisme ferroviaire à l'échelle Z 1:220 | Tous droits réservés | Reproduction interdite
Mentions légales | Photographies, conception et réalisation Photo & Cetera